LGV SEA

Projet
Localisation
Tours-Bordeaux – France
Type
Réseau ferré
Filiales
TSO CATENAIRES
TSO
NGE FONDATIONS
GUINTOLI

Le tronçon central Tours-Bordeaux de la LGV SEA, mis en service à l’été 2017, s’inscrit dans le prolongement de la ligne à grande vitesse existante entre Paris et Tours. En améliorant les temps de parcours entre Paris et les grandes villes du Centre-Ouest et du Sud-Ouest, la LGV SEA contribue également au rapprochement de ces métropoles entre elles et à la continuité des réseaux ferroviaires entre la France et l’Espagne.

Les chiffres clés
du projet

340 km
de lignes nouvelles
412
ouvrages courants
19
viaducs
Défis

 

Nos équipes TSO Caténaires ont imaginé le « dumper de déroulage » pour répondre aux exigences techniques de SNCF Réseau. Cet engin léger, autonome et informatisé, est une alternative économique au conventionnel train de travaux de déroulage, beaucoup plus exigeant en termes de mise en place. C’est donc le chantier de la LGV SEA, sur le tronçon Le Mans / Rennes qui a permis d’expérimenter avec succès le dumper de déroulage pour la première fois.

Les grandes étapes
du projet

Début des travaux de fondations

Avant même de commencer les travaux ferroviaires, à cause de la présence de terrains argileux plastiques nous avons dû réaliser des inclusions rigides de drains verticaux dans le but d’augmenter la capacité portante du terrain et de limiter les tassements de la plateforme ferroviaire.

Nous avons utilisé 36km de drains verticaux sous les remblais compressibles, allant jusqu’à 9 mètres de profondeur. Pour transpercer les couches les plus compactes, 29km de forages de 200 mm de diamètre et de 6 à 8 mètres de profondeur ont été nécessaires.

Construction des voies ferrées et d'ouvrages d'art

Le meilleur exemple d’ouvrages construits pour la LGV est ce « saut de mouton » permettant l’insertion des voies de la future LGV entre les voies principales existantes, à proximité immédiate de la gare de Rennes. C’est un ouvrage majeur de la LGV par ses dimensions et par sa fonction dans le projet (raccordement de la future LGV dans le réseau existant).

Fin des travaux de la LGV Sud Europe Atlantique (SEA)

Nous avons réalisé à terme 340km de LGV (302 km de ligne à grande vitesse et 38 km de raccordement à la ligne existante) répartis sur 15 lots TOARC (Terrassements, Ouvrages d’Art et Rétablissements de Communication). Ce chantier d’envergure a représenté 69,8 millions m3 de déblais, quelques 8,9 millions m3 déblais rocheux minés, et la construction de 412 ouvrages courants et 19 viaducs !

Previous Next