Actualité

#Passionnémenthumains - 06 décembre 2022

NGE réhabilite le mythique pont de la 2e division blindée de Maisons-Laffitte : Un chantier fleuve colossal de pathologie d’ouvrage pour le Département des Yvelines

NGE mobilise trois de ses filiales pour réaliser ces travaux de pathologie d’ouvrage : NGE GC, spécialisée en génie civil, EHTP (assainissement et réseaux), REHACANA (chemisage canalisation existante) qui se sont alliées à NICOLETTA (peinture anticorrosion), WIG (désamiantage) et BERTHOLD (renforcement de la charpente métallique et vérinage).

Le pont de Maisons-Laffitte mesure 190 ml de long sur 15 m de large, sur 7 travées, constitué d’un ouvrage routier mixte central et de deux ouvrages en béton armé. Ce pont routier constitue un axe majeur en termes de trafic sur le territoire. Un trafic fluvial non négligeable circule également sur la Seine en partie inférieure.

Reconstruit en 1952 après sa totale destruction par l’armée allemande en 1944, cet ouvrage a déjà fait l’objet de différentes réparations ponctuelles dans le passé mais des signes de faiblesse (corrosion et vieillissement) nécessitent sa remise en état complète. Aussi, la présence d’amiante dans la peinture de la charpente métallique impose des mesures préventives optimales dans la reprise du complexe anti-corrosion

Ce pont emblématique fait peau neuve pour garantir la sécurité des usagers et NGE met en oeuvre toute son expertise et son savoir-faire pour traiter l’ensemble des pathologies présentes sur l’ouvrage.

Des renforcements en béton armé, par tissu composite (carbone) et des injections structurelles sont mis en oeuvre pour traiter les symptômes de vieillissement de l’ouvrage.

La nuit du 22 au 23 novembre 2022 a vu l’achèvement de la première opération de vérinage de la 2e ligne d’appuis sur les 7 lignes que compte l’ouvrage. Cette phase a nécessité des travaux préparatoires importants comme le renforcement de structure et la création de consoles en béton armé destinées au vérinage et aux nouveaux appuis.

Ces travaux de vérinage successifs, réalisés de nuit, servent à remplacer les appareils d’appuis constitués de bielles métalliques très âgées par des appareils d’appuis modernes en élastomère frettés.

Dans une emprise limitée, le chantier impose un phasage précis des travaux et des moyens d’accès spécifiques. Les travaux sont réalisés sous maintien de la circulation sur l’ouvrage de jour, et de deux passes sous l’ouvrage pour la navigation fluviale.

 

« La réhabilitation du pont de Maisons-Laffitte représente pour NGE le plus gros projet de pathologie jamais réalisé en Ile-de-France. Tout est mis en oeuvre pour rénover ce pont emblématique pour la région. Une belle vitrine en matière de pathologie pour le Groupe qui a démarré cette activité en 2015. »

Frédéric REGNIER, directeur régional adjoint NGE

« Nos équipes font preuve d’une grande expertise sur ce projet sensible où l’on retrouve la plupart des spécificités en matière de pathologie. La circulation est maintenue, de jour comme de nuit, sur le pont mais aussi en dessous pour la navigation fluviale. Le phasage des travaux est donc complexe. Un vrai défi technique pour ce pont si célèbre ! »

Philippe PUECH, directeur d’agence NGE GC

 

Chiffres clés :

  • 5 M€ pour 33 mois de travaux prévisionnels
  • 10 collaborateurs au pic d’activité
  • 64 appuis à renouveler
  • 60 m3 d’adjonction de renforcement BA
  • 400 m² de tissu composite
  • 1 000ml d’injection de fissure
  • 80 barres de diamètre 32 mis en oeuvre et en tension
  • 1 500 m² de LHM mis en oeuvre