Previous Next

Infrastructures de transport du Grand Paris

Projet
Localisation
Paris (75) - France
Type
Travaux souterrains
Filiales
TSO CATENAIRES
TSO
NGE FONDATIONS
NGE GC
GUINTOLI

En réponse aux appels d’offres de la Société du Grand Paris, de SNCF et de la RATP, NGE se positionne sur les travaux d’infrastructures du Grand Paris qui mobilisent ses expertises en génie civil pour les travaux souterrains, en sécurisation des sols, en auscultation topographique et en terrassement. Les équipes du Groupe assurent 17 lots dont 7 majeurs notamment sur les lignes 11, 14, 15 et 16 ainsi que sur la ligne E du RER entre la gare Haussmann-St Lazare et Nanterre.

 

Les chiffres clés
du projet

6
tunneliers codétenus par NGE
17
lots
4 000
anneaux de voussoirs
Défis

ChalleNGE : En confiant le tunnelier de la ligne 14 aux graffeurs Lek & Sowat, NGE a créé une véritable œuvre d’art éphémère.

Les grandes étapes
du projet

Ligne 4 - Début du chantier Grand Paris

Début des travaux à Bagneux, la nouvelle station de la ligne 4 du métro Parisien. Le chantier du Grand Paris débute donc par le prolongement de la ligne qui rendra la capitale accessible en moins de 30 minutes. Le projet nécessite la construction d’un tunnel de deux voies de 111 m de long et de 7,8 m d’ouverture qui sera réalisé en tranchée couverte. L’entonnement (raccordement des lignes) est de 70 m de long au nord, et 107 m au sud pour une station d’une envergure totale de 130m.

Gare d'Ardoines

Le réaménagement de la gare d’Ardoines rentre dans le cadre du projet d’Interconnexions du Grand Paris Express.

Cela comprend le confortement des quatre voies de la ligne C du RER, le blindage des quatre trémies d’ascenseurs en palplanches, et également la réalisation de lits tirants de stabilité.
Il a fallu démolir la passerelle technicentre pour poser un tancarville, et créer un passage souterrain sur chaque quai.
L’élargissement des quais et l’accessibilité pour les Personnes à Mobilité Réduite aura aussi été un grand enjeu de la rénovation.
Afin de préparer l’avenir, l’élaboration des appuis d’une nouvelle passerelle est intégrée au projet.

Projet RER E Eole

Ce projet du prolongement du RER E Eole à l’ouest de Paris a nécessité la réalisation d’un entonnement souterrain.
Cet ouvrage de 175m se trouve entre le terminus actuel du RER Eole, la Gare Haussmann Saint-Lazare, et le futur tunnel de la Défense.
Le plus gros défi aura été le rabattement de la nappe des sables cuisiens, qui a demandé la création de pas moins de 15 puits. Le débit total à pomper est estimé à environ 1 000 m3/h pour obtenir le rabattement au droit de l’entonnement sous le niveau de la contre-voûte.

Ligne 11 - Assemblage du tunnelier Sofia

Pour prolonger la ligne 11 vers l’est du métro Parisien, nous avons utilisé un tunnelier répondant au nom de Sofia (un prénom féminin, conformément à la tradition des travaux souterrains). En effet, un tunnelier se doit de porter un prénom féminin en référence à la tradition de Sainte-Barbe, patronne et protectrice des mineurs. Sofia rend hommage à Sofia Amalou, Agent Animatrice mobile RATP qui accueille au quotidien en station les usagers de la ligne 11. Une fois baptisée presque un an plus tard, la machine mesure plus de 106 mètres et un pèse près de 1 450 tonnes. Le tunnelier effectue le creusement des 3 kilomètres de galerie qui relieront les futures stations de La Dhuys et Serge Gainsbourg. Jusqu’à 400 personnes sont mobilisées sur cette opération en période de pointe, qui nécessite aussi de créer 4 stations enterrées de dimensions 100 m x 20 m et de 25 à 30 m de profondeur.

Ligne 15 - Début du forage

NGE participe activement à la création de la future ligne 15 Sud du métro parisien.  Nous réalisons en effet le tunnel entre les sites de Noisy-Champs et Bry-Villiers-Champigny.
Lorqu’elles seront livrées en 2024, les galeries seront longues de 4 673 mètres pour un diamètre de 9 m.

Un second tunnel de 2159 mètres est aussi foré pour réaliser l’ouvrage d’entonnement et le futur site de maintenance et de remisage. Ce fut le travail de Steffie-Orbival qui a été le premier TBM à œuvrer sur le Grand Paris.

7 Ouvrages annexes d’inter-stations et leur rameau de raccordement seront également construits à terme.

Ligne C du RER - Régénération des caténaires

Début octobre 2018 ont commencé les travaux de régénération de 180km de caténaires de la ligne C du RER entre Paris et Brétigny. Le projet devrait se terminer en 2024.
Le projet est de moderniser les 180km de caténaires entre le sud de la gare Bibliothèque François-Mitterrand et le sud de Brétigny. Mais également la mise en oeuvre d’une caténaire hautement performante, capable d’amortir l’augmentation des circulations des 20 prochaines années et autorisant des écarts de température jusqu’à 70 degrés, contre 40 degrés aujourd’hui.

Les travaux comprennent plusieurs étapes : la pose de nouvelles structures porteuses (600 poutres métalliques et 20000 poteaux à installer), la préparation de la caténaire déjà existante, la mise en place des nouveaux armements caténaires et ses réglages, le remplacement des fils (540kms de câbles à déposer et poser) et enfin la dépose des anciennes structures métalliques.

Parois moulées et poteaux préfondés de la station Noisy - Champs

L’arrière gare de la station terminus de la ligne 15 Sud est constituée d’un ouvrage de débranchement, d’une tranchée couverte et d’un ouvrage de ventilation. Les trois ouvrages ont été réalisés à l’abri de parois moulées. La construction de l’ouvrage de débranchement a nécessité la mise en œuvre de 41 poteaux préfondés métalliques provisoires de très forte capacité (500 à 800 tonnes).

Ligne 15 - Premier percement terminé

Le tunnelier Steffie-Orbival, premier tunnelier mis en service sur le projet du Grand Paris Express, a terminé son tronçon de 2 171m à l’ouvrage de débranchement de Villiers-sur-Marne. Il a été ressorti et reconverti pour une autre utilisation sur la ligne 17.

Ce premier percement marque donc une étape importante dans l’avancement de ce chantier hors normes.

Livraison d'un accès supplémentaire à la station Télégraphe

NGE a réalisé les travaux d’adaptation et de modernisation de la station Télégraphe sur la Ligne 11 du métro parisien, grâce au groupement mené par NGE GC, mandataire, et NGE Fondations et Guintoli.

Nous avons créé un puits de 28 mètres de profondeur en parois moulées intégrant au final des escaliers fixes, une gaine ascenseur et des gaines techniques (ventilation, passage de câbles). A cela s’ajoutent deux couloirs partiellement fondés sur micropieux et des locaux techniques.

Un chantier technique effectué en conditions exiguës, le puits d’accès étant positionné dans un environnement urbain très dense dans le centre de Paris et en proximité directe avec deux hauts bâtiments et le tunnel existant de la Ligne 11.